Logo

São Bento da Porta Aberta a marqué le Transit/ La Mort de Saint Benoît

Actualité

La crypte de S. Bento da Porta Aberta à Terras de Bouro a accueilli hier la célébration de l’Eucharistie et le pèlerinage de Saint Benoît, sous le “Transit” ou la mort de Saint Benoît.
Dans son homélie, l’archevêque de Braga a estimé que le fondateur des bénédictins devrait être un “stimulant” pour les chrétiens et a appelé à la vie en communauté en luttant contre l’isolement et le respect
par nature, la “Maison commune”.
Dans une cérémonie festive, D. Jorge Ortiga s’est appuyé sur l’exemple de la vie de saint Benoît et de la lecture de l’Évangile, qui parle de Lazare et de l’homme riche et du dialogue entre le père Abraham et l’avare riche, après sa mort, dans laquelle demandé que Lazare soit envoyé pour convaincre les cinq frères de se convertir. A quoi Abraham répondit que s’il n’écoutait pas Moïse et les prophètes, il ignorerait également un homme mort ressuscité.
Maintenant, pour l’archevêque de Braga, la première attitude des chrétiens doit être à l’écoute. Les saints, dit-il, devraient servir d’exemple, sont ceux qui doivent être écoutés. «Se consacrer à saint Benoît n’est pas
il suffit de demander des grâces. Être dévoué à saint Benoît passe par écouter le message qu’il a pour nous aujourd’hui. ”
Et le prélat a énuméré trois messages inspirants de saint Benoît. Écoute et relation avec Dieu; la relation avec la communauté, dans la lutte contre l’isolement, l’accueil de l’autre, le respect de sa différence; et la relation avec la nature, la maison commune que le fondateur des bénédictins a cultivée.
D. Jorge a rappelé que Saint Benoît a rencontré Dieu pour la première fois, où il a cultivé l’espoir en apprenant que le bonheur n’est pas de l’argent, mais un bon travail. “C’est bien d’atteindre la racine de l’espoir qu’est Dieu. Sans Dieu, notre avenir est sombre, il n’a pas de sens. ” Après avoir été renforcé dans l’intimité avec Dieu, saint Benoît fonda une communauté religieuse. “Vous nous dites que nous devrions chercher à vivre en communauté. Que ce soit notre famille, la paroisse ou le diocèse. Comme nous le disons dans le programme pastoral, nous devons tisser des communautés. Nous sommes tous appelés à tisser des communautés, à ne pas laisser les gens s’isoler ou à nous isoler nous-mêmes. Aider à intégrer les autres, en respectant les différences “.
Étant à l’époque du carême, l’archevêque a renforcé l’idée de la taille, c’est le moment de se débarrasser de tout ce qui n’est pas bon et qui nous empêche de porter des fruits abondants et savoureux.
Le troisième message relie la Journée mondiale des forêts, qui a été célébrée hier. D. Jorge a rappelé que toutes les communautés fondées par S. Bento avaient des champs
autour, dans une symbologie pour travailler. “Vous devez respecter la nature et mettre fin à certaines attitudes. Prenons soin de la nature, qui est notre maison commune. ”

Après la messe, la prière des sanctuaires a été priée et la procession du Saint-Sacrement a été suivie à l’église, donnant un tour complet avant d’entrer.
Outre les fidèles, la présence du maire de Terras de Bouro, Manuel Tibo, ainsi que l’ensemble de sa véracité sont particulièrement remarquables.

Un soulignement pour la présence des Pompiers des Terres de Bouro, qui ont transporté le pallium.
Les cérémonies ont été célébrées par le groupe choral de la Senior University of Vieira do Minho.

(à Diário do Minho le 22/03/2019)

 

DSC_0054

DSC_0136

108 Views
0
0
0
tesxt

tasadsad
asda
d
sad
as
da
sd